Cabinet de psychologie "La Tuilerie"
Psychologue à Muret

Continuité des soins psychologiques pendant le second confinement


Le confinement général de la population en France était inédit et jamais vécu.

Le premier confinement a été brutal et a bouleversé le quotidien de millions de Français. Les conséquences économiques, psychologiques et sociales du 1er confinement sont d’ores et déjà majeures.

Le caractère exceptionnel et extrême de cette situation a entrainé des conséquences psychosociales et psychopathologiques que nous ne sommes pas encore en mesure de mesurer. L’expérience clinique et des recherches sur les épidémies (SARS, Ébola) ont mis en évidence un caractère « traumatisant » d’un isolement social prolongé (Brooks et al., 2020), surtout lorsque l’évènement est brutal, non anticipé et inédit (Cyrulnik, 2020).

L’arrêt du quotidien et des habitudes qui rythment nos vies laisse une impression d’un temps suspendu. Les repères habituels sont explosés, les espaces sociaux se mêlent les uns aux autres, entre espace professionnel et espace intime. La temporalité n’existe plus et les projets ne peuvent prendre forme. À cela s’ajoute l’injonction de rester à son domicile faisant grandir la peur de l’Autre et des sentiments contradictoires d’impuissance et de résistance.

La santé psychologique des Français inquiète, même si nous avons tous des ressources pour faire face à un second confinement, nos réactions diffèrent : certains ressentent plus d’inquiétude, de stress, vont se sentir déprimés, ont un sommeil altéré ; alors que pour d’autres le confinement est un moyen de prendre du temps pour soi.

Même si ce confinement semble plus souple, les restrictions des libertés individuelles et les mesures radicales viennent bouleverser l’organisation du quotidien et augmente notre charge mentale (aller au travail, faire les courses, emmener les enfants à l’école, penser à leurs masques, écrire son attestation dérogatoire de déplacement …).

Ces mesures continuent à isoler socialement les plus fragiles et créent de l’insécurité.

Le sentiment de perte de contrôle, la perte de nos repères sociaux et temporels entrainent une rupture de liens affectifs et de rythme dans notre quotidien. À cela s’ajoute des sentiments de peur et de colère, une peur de contaminer l’Autre et de l’inquiétude pour l’avenir.

Plusieurs cellules de soutien psychologiques avaient été mises en place lors du 1er confinement. À la différence du 1er confinement, la continuité des soins psychologiques est assurée dans le contexte de la crise du Covid-19.

Les psychologues et psychiatres garantiront la continuité des soins en privilégiant les consultations par visio et en recevant en présentiel dans notre cabinet lorsque cela est nécessaire.

En cas d’urgences, il est important de vous tourner vers votre Centre Médico-Psychologique de référence quand un suivi a déjà été mis en place.

Les personnes en situation d'urgence psychiatrique peuvent s’adresser au service des urgences psychiatriques de leur ville. A Toulouse, appelez le CHU Purpan - 05 61 77 73 66.

Comment vous rendre à votre consultation ?

N’oubliez pas de télécharger et remplir l'attestation de déplacement est disponible via le lien suivant : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestations-de-deplacement. Vous recevrez une confirmation de votre rendez-vous et le professionnel de santé signera votre attestation de déplacement.


Articles similaires

Derniers articles

Vécu du 1er confinement en population Française

Continuité des soins psychologiques pendant le second confinement

Vulnérabilité psychologique après une chirurgie de l'obésité

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.